vendredi 30 septembre 2016

Tous les vendredis, je suis dans la m...


Vivre dans un pays musulman, c'est apprendre un certain décalage temporel. Le week-end commence le jeudi soir, et le premier jour travaillé de la semaine est le dimanche... On ne s'y fait jamais vraiment. Dire aux collègues : "Bon week-end et à dimanche"  est absolument étrange.

Le vendredi matin - moment de la grande prière - présente un avantage certain : la ville est calme et comme abandonnée. C'est le moment idéal pour faire son jogging dans les parcs ou ses courses dans les centres commerciaux   - déserts mais ouverts.

Le vendredi soir, comme partout sur Terre, c'est la FRIDAY NIGHT FEVER. A Erbil, le moteur des DODGE et des FERRARI hurle, la chicha fume, et la bière coule à flot dans les quartiers libres (chrétiens)...

L'alcool excessif, c'est justement ce que chante Simon SLIEPAKOV,
Семён Слепаков... Tous les vendredis, je suis dans la m... Kajdou Piatnitsu ya v' gavno, Каждую пятницу я в говно
.
мен Слепакв


video


Pour ceux qui comprennent le russe, c'est plutôt simple - voire basique - et drôle. Pour les autres, je vous laisse apprécier le ton et la musique.



BONNE ECOUTE SUR RADIO DATCHA !


jeudi 29 septembre 2016

se taire est impossible

De nouveau sur le GROG, ancre levée, en fuite dans le gros temps et paré à l'abordage.

Difficile de rester au bistro à déguster du raki lorsqu'on entend les horreurs qu'on entend.

Ce reportage sur France Info écouté cet après-midi.

Abject.

Cette mère de famille choquée car ses filles- inscrites dans un lycée catholique - ont reçu une brochure contre l'assassinat des tout petits.

Pauvre cloche, tu as cru mettre tes enfants dans un lycée privé, 
privé de racaille,
mais la racaille, la vraie, c'est toi
toi, qui considères l'enfant dont le micro-coeur bat 
comme un simple tas d'organes 
aspirable à aspirer
déchiquetable à déchiqueter
arrachable à arracher.

Ce n'est pas parce qu'un prêtre pédophile
                                                                  tel Judas
                                                                                 de temps en temps et de toute éternité
                                                               trahit le Christ
que
toutes les écoles catholiques
doivent nécessairement enseigner le viol et le meurtre des enfants à naître.

L'Europe occidentale veut-elle encore vivre ? Et si oui, alors pourquoi tue-t-elle ainsi ses enfants et se laisse-t-elle submerger par le flot des migrants ?

Et pendant ce temps le patriarche de toutes les Russies et de l'Europe libre, Kyril, signe une pétition contre l'avortement.


8f0e59c329db01555bb8e687702a2c90.jpg