vendredi 16 juin 2017

Une belle escale à Istanbul

"Pour être heureux, il faut s'entourer de gens heureux", a dit Hugo Pratt - ou l'un de ses personnages - quelque part dans son oeuvre labyrinthique.

Sage conseil.

J'ai donc décidé depuis quelques semaines de couper totalement la radio et les journaux (télévisés ou en ligne) qui sont comme d'affreux amis qui vous sucent le sang et vous prennent votre énergie.

Trois très bonnes raisons de le faire :

1/ Tout d'abord, les médias dominants (Le Monde, Libé, TF1, France Info...) appartiennent à des groupes industriels ou à l'Etat. Leur parole - qui n'est pas une parole libre mais servile - ne mérite pas d'être écoutée.

2/ Ensuite, 80% des nouvelles véhiculées par ces médias sont des nouvelles catastrophiques qui ne nous concernent en rien. Elles font juste grandir la peur dans nos esprits et nourrissent nos pulsions morbides.

3/ Enfin, couper les informations, c'est reprendre du souffle, du temps et de l'espoir. Santé du corps et santé de l'esprit.

***

Dans des précédents posts, j'ai pas mal parlé d'Istanbul et de la Turquie (les attentats, la guerre...), aujourd'hui, je veux juste mettre en ligne quelques photos de ma dernière escale à Istanbul.

Une escale touristique ensoleillée et heureuse de 15 heures avec balade à la tour Galata, promenade en mer sur le Bosphore, et dégustation de poissons grillés sur la Corne d'Or.























Coup de coeur pour cette ville-monde... en fait... Istanbul,
 avec ses somptueux palais au bord de l'eau, c'est Byzance !